Un accord a été conclu après 8 mois de médiations algérienne (photo publiée sur le site web d l’APS).

En vertu de cet accord parrainé par les Nations unies, une partie des pouvoirs de l’Etat central malien sont transférés vers l’« Azawad », ainsi nommé dans le texte signé aujourd’hui.

 

L’Etat malien et six mouvements militaro-politiques du Nord du Mali ont paraphé aujourd’hui à Alger un accord de paix, rapporte Algérie Presse Service.

Ces six mouvements, a précisé l’agence de presse gouvernementale algérienne, sont : le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA), le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), le Mouvement arabe de l’Azawad, la Coordination pour le peuple de l’Azawad (CPA) et la Coordination des Mouvements et fronts patriotiques de résistance (CM-FPR).

En vertu de cet accord, conclu entre les principaux protagonistes de la crise malienne et parrainé par les Nations unies, une partie des pouvoirs de l’Etat central sont transférés vers l’Azawad, ainsi nommé dans le texte signé aujourd’hui.

L’Algérie, pour rappel, exécute une mission de bons offices depuis juillet dernier dans le processus de paix dans le Nord du Mali.