« Sonatrach a réduit ses projets, investissements et dépenses de 50% en mois de mai et juin », a révélé à la presse ce mercredi, le P-DG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar.

Le même responsable a indiqué à ce propos, lors d’une conférence de presse tenue en marge de la signature du renouvellement des contrats gaziers entre Sonatrach et Eni, que « la société a examiné tous les investissements et dépenses, sans préjudice des projets qui affectent la production ». Il a ajouté que la société a réexaminé des projets de moindre importance, tandis que ceux en rapport à l’exploration et à la production, ont été maintenus.

Au sujet des futurs projets de Sonatrach face à la crise économique résultante de la pandémie du Covid-19 et de la baisse des prix du pétrole, le P-DG a déclaré que cette baisse « sera compensée par le partenariat, car Sonatrach ne peut pas supporter toutes les conséquences à lui seul ».
« J’ai donc opté pour le partenariat à la lumière de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, qui donne à Sonatrach la possibilité de présenter certains projets avec ses partenaires », a-t-il souligné.