Image sonatrach
SONATRACH et Eni ont également convenu de renforcer leur coopération dans le secteur pétrochimique, dans les énergies renouvelables et dans des projets offshores en Algérie.

La compagnie nationale d’hydrocarbure, Sonatrach a signé mardi à Milan (Italie) un accord de partenariat avec le groupe italien ENI pour la relance des activités d’exploration et de développement dans le bassin de Berkine, en synergie avec les installations existantes de BRN (bloc 403) et MLE (bloc 405b), avec pour objectif de réaliser un gashub dans la zone, a indiqué un communiqué de la compagnie nationale.

Cet accord, signé par le Président-Directeur Général de Sonatrach, Abdelmoumem Ould Kaddour et l’Administrateur Délégué d’Eni, Claudio Descalzi, porte sur « l’optimisation des infrastructures existantes en synergie avec celles de la prochaine réalisation ».

En outre, SONATRACH et Eni « ont convenu des conditions commerciales pour l’année 2018-2019 en ligne avec le marché du gaz. Les deux sociétés ont convenu d’entreprendre une négociation commerciale avec l’objectif d’évaluer la prorogation de la fourniture du gaz au-delà de l’échéance contractuelle en 2019, dans le cadre du renforcement de leur coopération et partenariat », souligne le même communiqué.

Le représentant d’Eni, Claudio Descalzi, a déclaré à cette occasion que cet accord est « un pas en avant dans le parcours stratégique d’expansion de nos activités upstream en Algérie et dans la renégociation de la part d’Eni des contrats de fourniture gdeaz à long terme et marque aussi l’esprit de forte collaboration entre SONATRACH et Eni, qui est en train de se développer dans les différents domaines, de l’exploration au développement de nouveaux projets gaz et dans le cadre des énergies renouvelables », indique le communiqué.

SONATRACH et Eni ont également convenu de renforcer leur coopération dans le secteur pétrochimique, dans les énergies renouvelables et dans des projets offshores en Algérie.