Sonatrach General Electric
L’entreprise fabriquera des équipements de forage, de production, et de contrôle (dr.)
Sonatrach General Electric

 

Une société par action sera créée en partenariat entre Sonatrach et General Electric (GE) pour la fabrication d’équipements entrant dans l’industrie pétrolière et gazière.

Le groupe Sonatrach et la compagnie américaine General Electric (GE) ont signé jeudi à Alger un protocole d’entente portant sur la création d’une société conjointe pour la fabrication d’équipements entrant dans l’industrie pétrolière et gazière. Détenue à hauteur de 51% par Sonatrach à travers le holding services parapétroliers (SPP) et de 49% par GE, la nouvelle entité sera établie sous la forme d’une société par actions. Elle sera chargée de la fabrication et du développement, entre autres, d’équipements de forage et production, de solutions de performance des puits et solutions technologiques de l’aval, d’équipements de mesurage et de contrôle, ainsi que la prestation de services et formations afférents aux domaines pétroliers, a-t-on expliqué lors de la cérémonie de signature. Le personnel de la société conjointe sera majoritairement algérien, qui sera renforcé par des experts de la firme américaine.

Présent à la cérémonie, le ministre de l’Energie, Youcef Yousfi, a souligné la volonté du groupe Sonatrach « d’acquérir la technologie nécessaire pour accélérer son développement » dans un contexte international marqué par « un bouleversement de l’industrie pétrolière et gazière ». Ce bouleversement est le résultat de l’évolution technologique et scientifique qu’a connue cette industrie et qui « n’a pas toujours été bénéfique », a poursuivi le ministre, ajoutant que la chute des prix du pétrole fait partie des effets de cette évolution. Néanmoins, « l’Algérie a atteint un niveau technologique qui lui permet d’aller de l’avant dans son développement », a-t-il affirmé.

Une opportunité développer la sous-traitance

De même, la décision prise par GE de s’installer définitivement en Algérie et de diversifier ses activités « reflète la confiance de cette compagnie en les capacités de Sonatrach de se développer davantage », a jouté M. Yousfi. En outre, le partenariat conclu entre Sonatrach et GE s’inscrit dans les efforts de diversification de l’économie nationale puisqu’il constitue une opportunité pour les entreprises algériennes de se développer à travers la sous-traitance, a noté le ministre.

De son côté, le directeur de la région MENA à GE, Rami Qasem, a observé que le groupe Sonatrach « est appelé à jouer un rôle important dans la région », ajoutant que la firme américaine est prête à l’accompagner dans son développement. Les documents de l’accord ont été paraphés par le directeur exécutif des filiales et participations de Sonatrach, Akli Remini, et par M. Qasem.