Sonatrach et le groupe espagnol Naturgy, ont racheté des parts de l’émirati Mubadala Petroleum dans le gazoduc Medgaz, qui achemine le gaz algérien vers l’Espagne, a annoncé ce mardi Naturgy dans un communiqué.

Cette transaction permettra à Sonatrach d’être l’actionnaire majoritaire avec une participation de 51%, tandis que Naturgy détiendra les 49% restants. L’accord sera finalisé d’ici fin mars 2020 et le groupe espagnol versera des dividendes annuels de plus de 130 millions d’euros.

Ainsi, Naturgy versera 445 millions d’euros à Mubadala pour 34% des parts et structurera la transaction par le biais d’un fonds commun de créance. La compagnie espagnole dit qu’elle pourrait ainsi vendre une participation de ce fonds qui sera financé par un prêt de 260 millions d’euros, à un partenaire financier.

Rappelons que Mubadala Petroleum, filiale du fonds souverain d’Abu Dhabi, détenaient 42,09% des parts dans le gazoduc. L’opération valorise l’infrastructure à 1,9 milliard d’euros, dette comprise. Notons que le gazoduc Medgaz a une capacité de 8 milliards de m3 par an et en juin dernier, l’Espagne a prolongé jusqu’en 2030 ses approvisionnements en gaz naturel algérien.