« Seuls 20 hectares de la surface des sols de la raffinerie d’Augusta sont contaminés » a déclaré M. Ahmed MAZIGHI, Conseiller du PDG de la SONATRACH, lors d’une conférence de presse organisée ce matin au siège de la compagnie nationale des hydrocarbures.

 

MAZIGHI a estimé que les informations rapportées par la presse en évaluant la surface des sols contaminés à 360 hectares sont infondées. Il ajoute que cette contamination touche ces sols sur une très faible profondeur sans qu’il y ait une contamination de la nappe phréatique.

Le même responsable confirme que la Sonatrach avait connaissance du problème de contamination des sols de la raffinerie d’Augusta, « car ceci a été évalué dès le départ des négociations de cette acquisition,  par l’expertise technique ». Il indique que « ce problème fait partie des dettes du vendeur (Exxon mobil) et que le coût estimé du traitement est connu et déjà intégré dans le model économique et donc dans le coût d’acquisition de la raffinerie ».

« A l’heure actuelle il n’y a aucune précipitation ou urgence pour remédier à ce problème » a-t-il tenu à préciser.