L’intervention des équipes de dépannage de Sonelgaz devrait se faire désormais plus rapidement.

Le ministre de l’Energie Salah Khebri n’a pas exclu, « après une période d’évaluation », de doter les autres sociétés de distribution de la Sonelgaz à travers le pays, de centres d’appels similaires.



La Société de distribution d’Alger (SDA), une filiale du groupe Sonelgaz, met à la disposition de ses clients (800.000 pour l’électricité et 500.000 pour le gaz ) un numéro direct, le 3303, et ce pour répondre à toutes leurs réclamations. C’est ce que rapporte Algérie Presse Service (APS), précisant que ces clients algérois peuvent désormais passer un simple coup de fil pour informer des pannes au lieu de saisir comme avant les services de réclamation des quatre directions de distribution de la Sonelgaz, à savoir Mohamed Belouizdad, Gué de Constantine, Bologhine et El Harrach.

Le 3303 est connecté aux services de dépannage de la Sonelgaz dans le but de traiter « rapidement » les demandes des « abonnés qui tolèrent de moins en moins les retards dans les interventions » des agents de dépannage, a précisé le PDG de la SDA Merouane Chabane, cité par l’APS.

 

La consommation électrique d’Alger : +10% annuellement

 

La SDA promet de prendre dans les plus brefs délais en charge leurs requêtes, indique encore l’APS. Disponible 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, ce centre d’appel opérationnel depuis une semaine mobilise 32 téléconseillers. Il est toujours en phase d’adaptation. Les premières données disponibles montrent qu’il reçoit des « appels-test » pour savoir s’il fonctionne réellement, et des appels de clients de l’extérieur de la wilaya d’Alger.
Le ministre de l’Energie Salah Khebri, qui s’exprimait lors de la cérémonie d’inauguration de ce centre, n’a pas exclu, « après une période d’évaluation », de doter les autres sociétés de distribution de la Sonelgaz à travers le pays, de centres d’appels similaires. Dans un premier temps, a-t-il expliqué, ces centres seront implantés au moins dans toutes les grandes villes.
Rappelons qu’en 2014, les quatre points d’accueil des appels, qui fonctionnaient en moyenne avec 1.500 appels/jour, ont enregistré 1.700 incidents électricité, dont 90% chez des particuliers, et 90 incidents gaz, a rappelé le PDG de la SDA, notant que la volume de la consommation d’électricité à Alger augmente de 10% annuellement, et représente 13% de la consommation nationale.