L’avocat du « cyber-activiste » et lanceur d’alerte controversé Amir Boukhors alias Amir DZ, a réagi à son arrestation par la police française à Paris, lundi dernier, en évoquant une demande d’extradition formulée par les autorités algériennes. Il devrait être présenté ce mardi devant le procureur général

« L’Algérie demande à la France d’extrader Amir Boukhors pour qu’il vienne exécuter ses peines en Algérie » a expliqué l’avocat du célèbre auteurs de vidéos sur youtube.

Selon la défense, Amir DZ ferait l’objet de sept mandats d’arrêt internationaux émis contre lui. L’individu devrait être présenté ce mardi devant le procureur général, « qui décidera de la suite à donner à ces demandes ». À l’issue de cette séance, Amir Boukhors saura s’il sera « mis sous contrôle judiciaire ou en détention provisoire en attendant que la Cour d’appel se prononce sur son cas , a ajouté l’avocat.

Selon plusieurs témoignages, Amir DZ a été interpellé lundi 06 juillet par la police française, qui l’a conduit au commissariat de Nanterre. Toutefois, joint par Maghreb Émergent, le commissariat de police en question a nié cette information.

Par ailleurs, une pétition en faveur de la « libération de Amir DZ » vient d’être lancée sur internet.

Pour rappel, Amir DZ a été condamné en janvier 2019 à 3 ans de prison ferme et un million de dinars d’amende par contumace par le Tribunal de Sidi M’Hamed, à Alger, pour «extorsion de fonds», «chantage», «menaces» et «diffamation à travers les réseaux sociaux».

Source : Algérie News