Karim Tabbou

L’homme politique incarcéré Karim Tabbou, vient de faire un pic de tension. Il a eu des convulsions et une paralysie faciale à la cour de Ruisseau où son procès a été programmé sans que sa défense ne soit informée ont assuré les deux avocats Abdelghani Badi et Ali Fellah Benali. Malgré la situation critique de Tabbou, le juge a décidé de maintenir le procès pour aujourd’hui.

« Karim Tabbou est actuellement dans une infirmerie il fait une paralysie faciale après un pic de tension et le juge veut quand même maintenir le procès », crie Me Badi présent sur place.

Rappelons que programmé pour le lundi 23 mars, un second procès de Karim Tabbou au tribunal du Koléa à Tipaza, a été renvoyé au 6 avril, à la demande du collectif des avocats de la défense. Me Ali Fellah Benali ne comprend pas « le dépassement d’aujourd’hui ».