Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune plaide pour une stabilité juridique d’au moins 10 ans, afin de rassurer les investisseurs algériens et étrangers et de les motiver à investir davantage en Algérie.

A moyen et long termes, Tebboune a déclaré que l’effort doit être orienté vers la création d’une véritable industrie, constituée essentiellement des industries légère, petite et moyenne, génératrices de richesses et faisant la rupture avec les industries consacrant la dépendance. Le recours excessif à l’importation a figé les esprits et tué l’esprit d’initiative et la capacité de création et d’innovation des Algériens, a-t-il déploré.

Par la même occasion, le président a estimé urgent de donner des réponses concrètes aux dossiers sensibles, particulièrement l’importation de véhicules en kits SKD-CKD, insistant sur l’assainissement de cette situation et la mise en place de nouvelles règles, outre la question du complexe sidérurgique d’El Hadjar, indique le communiqué de la présidence de la République.

Soulignant l’intérêt d’encourager l’investissement privé et de consacrer des fonds étatiques à l’investissement dans les secteurs stratégiques, M. Tebboune a recommandé un appui immédiat à l’investissement privé avec la possibilité d’accorder des incitations importantes aux opérateurs utilisant les matières premières locales.