Selon une source proche du ministère de l’Energie et des Mines, le géant français Total serait intéressé par l’exploitation de gaz offshore au large de Mostaganem. Des tests auraient commencé début 2019, sans que les résultats soient encore dévoilés publiquement.

En parallèle à cette information, la source nous apprend également que le PDG de la major française, Patrick Pouyané serait attendu du côté d’Alger vers la fin du mois courant. Une réunion entre des responsables du secteur énergétique algérien, de Sonatrach et leurs homologues de Total Algérie, aurait eu lieu plutôt dans la semaine pour préparer cette visite.

Parmi les dossiers étudiés par les partenaires algériens et français : le projet de développement des réserves du champ d’Erg Issouane, situé sur le bloc TFT Sud (au sud du champ de Tin Fouyé Tabankort dont Total est le partenaire historique). Ces réserves sont estimées à plus de 100 millions de barils.

D’autre part, un intérêt relatif au développement de projets dans les énergies renouvelables aurait également été exprimé par les représentants de Total. « Des annonces officielles à devraient parvenir d’ici fin février », nous a-t-on communiqués.

Concernant l’épineux dossier du gaz de schiste, Total  » ne semble pas très emballée par l’idée de se lancer dans l’exploitation des énergies non conventuelles en Algérie. » a indiqué la même source.

Kheireddine BATACHE