Le gouvernement est soucieux d’assurer une reprise en toute sécurité des activités touristiques, dans le contexte des répercussions de la pandémie de Covid-19 sur le secteur, a affirmé, vendredi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani.

Intervenant lors d’une réunion de travail, tenue en présence de la ministre du Tourisme, de l’artisanat, du transport aérien et de l’économie sociale, Nadia Fettah Alaoui, des directeurs généraux des établissements publics relevant du ministère, et de représentants de la Confédération nationale du tourisme et de plusieurs instances professionnelles du tourisme, M. El Otmani a souligné la nécessité de la reprise des activités du secteur touristique après la levée du confinement sanitaire, dicté par la pandémie, “à condition que cette opération se déroule en sécurité”, avec le concours de tous les acteurs concernés, indique un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Le gouvernement est conscient de la difficulté de l’étape que traverse le tourisme national, à l’instar de la situation qui prévaut dans le monde, a souligné M. El Otmani lors de cette rencontre consacrée à l’examen de l’état des lieux du tourisme dans le contexte des répercussions de la pandémie du nouveau coronavirus, et à la discussion des solutions efficaces pour surmonter ces répercussions, à la lumière des points de vue et des propositions des professionnels.

Le chef du gouvernement a évoqué, à cet égard, les défis inhérents à la nécessité de réussir la sortie du confinement et du retour à la normale de l’activité touristique à travers des étapes pratiques et bien calculées tenant compte de la situation épidémiologique dans le pays.

Il a estimé que le succès de la gestion de l’étape prochaine, selon un plan bien ficelé élaboré en concertation élargie avec les experts et les parties prenantes, constitue certainement un “appui solide” pour le tourisme national, et permettra de réussir la sortie du confinement d’une manière appropriée, garantissant ainsi de rouvrir en sécurité le tourisme intérieur et international.

A cet égard, M. El Otmani a réitéré sa volonté d’écoute et de concertation continues avec les acteurs du secteur, “car nous sommes conscients de la place du tourisme dans l’économie nationale, en tant que contributeur de taille au développement de celle-ci, représentant environ 7% du produit intérieur brut, avec plus d’un demi-million d’employés”, outre le fait qu’il reflète l’hospitalité marocaine et le rayonnement international du Royaume.

Dans ce cadre, il a assuré que “toute opération touristique sûre constitue un gain à plusieurs niveaux pour le Maroc”, soulignant la nécessité de coordonner les efforts afin de surmonter les difficultés que connait le secteur, maintenir sa grande qualité, tout en préservant la santé des citoyens et des touristes dans le respect des règles sanitaires et en concertation avec les autorités publiques compétentes et les professionnels.

Les difficultés que connaissent les professionnels du tourisme national sont partagés par l’ensemble des pays, a-t-il dit, ajoutant que tout le monde a été impacté par les répercussions de la crise du coronavirus, “mais on doit faire à cette situation de manière collective et avec sagesse et clairvoyance, comme on l’a fait dès le début grâce aux Orientations royales et qui ont permis au pays d’éviter le pire”.

Après les succès enregistrés lors des premières phases de la gestion des répercussions de la crise, “nous œuvrons dans la mesure du possible pour éviter tout retour en arrière”, a poursuivi M. El Otmani, rappelant que le Maroc a la capacité de maîtriser la situation épidémiologique comme il l’a fait jusqu’à présent.

“On n’acceptera nullement la prise de mesures aléatoires qui vont nous conduire vers un retour en arrière”, a-t-il insisté.