Pour sensibiliser les enfants à l’environnement, l’association algérienne Flambeau vert de Constantine a créé un puzzle sur le recyclage. Ph: N. Rondeleux

 

En pleine agitation environnementale à deux mois de la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) qui se déroulera à Paris du 30 novembre au 11 décembre, trois associations maghrébines ont été conviées à parler de leurs activités écologiques dans le cadre d’une semaine d’échange en Rhône-Alpes (France).

 

L’initiative « Femmes du Maghreb pour l’environnement et la jeunesse », organisée du 12 au 18 octobre par l’association Coup de Soleil en Rhône-Alpes, accueillera Amira Taiba, vice-présidente de l’association algérienne Flambeau vert de l’environnement de Constantine, Afaf Mikou, enseignante-chercheure en chimie à l’université de Aïn Chock de Casablanca (Maroc) et Radhia Louhichi, présidente-fondatrice du réseau tunisien Enfants de la Terre.

« Depuis 3 ans, dans le cadre de la Quinzaine de l’Égalité Femmes-Hommes organisée par la Région Rhône-Alpes, nous invitons en octobre des femmes des trois pays du Maghreb qui rencontrent des habitants et des associations de notre région », explique au Huffington Post Algérie Michel Wilson, co-président de l’association Coup de Soleil Rhône-Alpes.

« L’idée est de montrer que dans des contextes que l’on pourrait juger moins favorables aux initiatives des femmes, elles réalisent en fait des actions dont nous pouvons nous inspirer chez nous », poursuit l’organisateur de l’initiative qui se démène depuis plusieurs semaines pour concocter aux participantes un « programme vert », varié et convivial.

Des jardins partagés de Lyon aux débats écolos de Grenoble

Pendant une semaine, Amira, Afaf et Radhia, vont donc raconter leur engagement écologique mais aussi découvrir des initiatives vertes rhône-alpines qui pourraient, à l’avenir, voir le jour dans leurs pays.

Le programme s’ouvrira ainsi, lundi 12 octobre, sur une visite du Jardin partagé Pré Santy dans le 8e arrondissement de Lyon, se poursuivra par la présentation de l’espace de Coworking le MUG à Grenoble et de la Ressourcerie Verte à Romans sur Isère. Il sera ponctué par des temps de conversations sur des questions liées à l’environnement autour de projections et échanges d’expériences.

« On essaie de créer des relations pérennes, de semer des graines de partenariats trans-méditerranéens », commente Michel Wilson dont l’association organise, tout au long de l’année, des conférences, des spectacles, des expositions, accompagne des films à leur sortie, invite des écrivains et intervient dans des lycées notamment sur des sujets liés à l’histoire de la Guerre d’Algérie.