Abderrahmane Benhamadi lors des rencontres Africa 2016 (ph. : Farid Farah).

Après une audition qui a duré 2 jours au tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, les frères Benhamadi, à savoir Abdelmalek, Omar et Abdelkerim ont été placés sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, ce mercredi, a-t-on appris de plusieurs sources médiatiques.

Pour ce qui concerne l’ancien ministre et député, Moussa benhamadi, le tribunal a transféré son dossier à la Cour suprême en prévision de la levée de son immunité parlementaire, indique le journal Elkhabar.

La justice accuse les patrons du géant de l’électroménager et de l’immobilier d’avoir obtenu des privilèges illégaux de la part des anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

implication des cadres de l’opérateur Mobilis

Selon les même source qui citent le tribunal de Sidi M’hamed, trois cadres de l’opérateur téléphonique Mobilis et des responsables de la wilaya et d’une banque sont impliqués dans cette affaire. Ils sont actuellement auditionnés au tribunal de Sidi M’hamed, à Alger, ajoute le journal Elkhabar dans son édition en ligne. Il cite le directeur du transport de la wilaya de Bordj Bou Areridj et le directeur de la Banque Extérieure d’Algérie de la même Wilaya.