La Tunisie a signalé 17 nouveaux cas confirmés de COVID-19 dont deux cas de contamination locale alors que les 15 autres sont importés de l’étranger, a révélé mercredi le ministère tunisien de la Santé.

Selon le ministère, le bilan épidémiologique du pays fait, ainsi, état de 1.601 cas confirmés en total, dont 51 décès, 1.233 cas de guérison et 317 cas de patients qui portent encore le virus (dont neuf sont hospitalisés).

1.578 analyses virologiques ont été effectuées durant les 24 dernières heures et 98.823, en tout, depuis la déclaration officielle de l’épidémie en Tunisie, le 2 mars dernier.

Depuis le 27 juin 2020, date de la réouverture des frontières tunisiennes, un total de 346 cas importés de COVID-19 et 66 cas locaux ont été détectés en Tunisie, a fait savoir mercredi Nissaf Ben Alaya, directrice de l’Observatoire national des maladies émergentes et nouvelles.

Lors d’une conférence de presse tenue au ministère de la Santé, Mme Ben Alaya a révélé que plus de 39% des personnes décédées en Tunisie du COVID -19 avaient plus de 65 ans.

La responsable tunisienne a, par ailleurs, annoncé que les tests de contrôle et de dépistage ont été renforcés au cours de la dernière période: “Nous devons être plus vigilants et respecter les protocoles de santé et de sécurité tout en assurant la désinfection des espaces suspects afin d’éviter la propagation du virus”.

Ben Alaya a souligné que le pays “ne tolérera et ne supportera plus une nouvelle phase de confinement qui aurait, certes, un impact psychologique et économique significatif”.