Le nombre de décès enregistrés en Tunisie en raison de la crise liée au COVID-19 a dépassé les 600 cas, depuis son apparition dans le pays en mars dernier, a révélé samedi Nassaf Ben Alaya, la porte-parole officielle du ministère tunisien de la Santé.

“Selon des statistiques mises à jour, le nombre de décès dus au COVID-19 a franchi la barre de 600 cas, soit une moyenne de 24 décès par jour, ce qui correspond à un décès toutes les heures”, a déclaré Mme Ben Alaya, citée pat l’agence de presse officielle tunisienne.

En revanche, la responsable tunisienne a indiqué que le nombre de cas positifs parmi les médecins et le personnel médical et paramédical “dépassait de loin 2.000 cas”, le pourcentage d’analyses virologiques positives restant au-dessus de 30%”, a-t-elle fait savoir.

Mme Ben Alaya a, dans ce sens, réaffirmé l’engagement de prendre des mesures préventives même à l’intérieur des domiciles pour éviter la transmission du virus, notant en même temps que le taux d’infection chez les personnes âgées, de plus de 75 ans, “est faible par rapport aux autres tranches d’âge”. Selon Mme Ben Alaya, également directrice de l’Observatoire national des maladies émergentes et nouvelles, le taux de mortalité (18%) est faible par rapport au reste des tranches d’âge.

A noter que le dernier bilan officiel publié, par le ministère tunisien de la Santé, remonte à lundi écoulé faisant état de 2.234 nouvelles infections et 34 décès supplémentaires, soit un total de 34.790 cas confirmés.

Plusieurs provinces du pays, y compris les quatre provinces du grand-Tunis, ont décrété depuis vendredi dernier un couvre-feu nocturne dans une tentative de réduire l’infection et freiner sa propagation.