L’application des conventions sur les négociations sociales, l’emploi précaire et d’autres revendications sociales de l’organisation syndicale ont été au centre d’un entretien tenu lundi entre le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi et le chargé de former le gouvernement Hichem Mechichi.

Dans une déclaration aux médias à l’issue de l’entretien, Taboubi a indiqué qu’il a appelé le chef du gouvernement désigné à accélérer la formation d’un nouveau gouvernement, capable de relever tous les défis, surtout qu’on est à l’approche de la rentrée scolaire et vu la conjoncture régionale et internationale difficile due notamment à la pandémie du coronavirus.

Les concertations pour la formation du nouveau gouvernement ont débuté lundi 27 juillet. La Constitution accorde au chef du gouvernement désigné un délai d’un mois, à partir de la date du 26 juillet le cas échéant, pour former son gouvernement et le présenter à l’Assemblée des Représentants du Peuple pour un vote de confiance.