Le président tunisien, Kaïs Saïed, a avalisé, lundi, l’octroi à 135 individus dont 34 palestiniens, de la nationalité tunisienne, a confirmé un responsable de la présidence tunisienne.

Cité par l’agence de presse officielle tunisienne, TAP, le responsable a déclaré que le président Saïed a officiellement signé le décret présidentiel portant octroi de la nationalité.

D’après la même source, “l’octroi de la nationalité tunisienne à 34 palestiniens traduit la détermination du chef de l’Etat à soutenir la cause palestinienne d’autant plus que cela ne porte, aucunement, atteinte au droit au retour des réfugiés palestiniens”.

Par ailleurs, le restant des individus ayant bénéficié de cette opportunité sont de différentes nationalités, arabes et africaines, admettant, dans ce sens, que la réglementation tunisienne tolère la double nationalité.

Sous couvert d’anonymat, le responsable a commenté que, pour le président Saïed, “donner de la nationalité tunisienne à ces demandeurs est un droit humanitaire notamment en faveur de ceux en possession d’un titre de long séjour”.

Et d’expliquer que la loi tunisienne “n’exige pas de conditions pour l’octroi de la nationalité”, a-t-il fait remarquer.