Un conseil ministériel se tiendra le 7 septembre prochain afin de décider l’orientation finale qui sera adoptée dans l’exécution de ce projet. 

 

Le ministre des technologies de la communication et de l’économie numérique, Noôman Fehri, a annoncé, lundi, que le lancement de l’appel d’offres pour la commercialisation des services de télécommunication de la 4ème génération de téléphonie mobile, aura lieu durant le mois de septembre 2015, alors que l’octroi des licences au profit des opérateurs est prévu durant l’été 2016.

 

Le ministre a en outre indiqué qu’un cahier des charges, comportant les conditions d’octroi d’une licence de la 4G, sera publié suite au conseil ministériel qui se tiendra le 7 septembre pour décider de l’orientation finale de ce projet. Il a affirmé que des décisions importantes seront prises à l’occasion de la tenue de la deuxième réunion du conseil stratégique de l’économie numérique devant se tenir le 11 septembre prochain.

Ces décisions auront trait notamment sur la détermination de l’identifiant unique qui facilitera les procédures administratives, la mise en place de l’ingénierie de la gouvernance électronique, outre l’examen des projets importants dans le cadre du Partenariat public-privé (PPP).

Généralisation progressive de l’usage de la 4G

Noôman Fehri, qui a noté les bonnes dispositions des trois opérateurs, n’a pas écarté la possibilité de recourir à un quatrième opérateur pour commercialiser la 4G.

Intervenant en marge de l’inauguration des ateliers de travail du plan régional arabe sur le thème «Qualité de service, chaîne logistique et développement des produits pour la période 2013-2016», le ministre a ajouté qu’on prévoit la généralisation progressive de l’usage des services de la 4ème génération.

Pour ce faire, a-t-il ajouté, « nous demanderons aux opérateurs de s’orienter, en priorité, vers la commercialisation de cette technologie, dans les régions non rentables dans une première phase, afin d’assurer l’équité des chances entre les différentes régions du pays et favoriser leur développement.

D’après Fehri, la 4ème génération permettra d’améliorer les services de l’Internet en Tunisie, qui demeurent «médiocres» et «coûteux».

 

TNT : démarrage effectif avant fin 2015

Concernant la Télévision numérique terrestre (TNT), Fehri a expliqué que le taux de couverture a atteint 98%, jusqu’à ce jour, soulignant que le démarrage effectif aura lieu avant fin 2015.

En ce qui concerne les services postaux en Tunisie, le ministre a estimé qu’ils sont au-deçà du niveau demandé, soulignant l’impératif d’assurer un saut qualitatif dans l’édification de l’économie numérique, pour permettre à la Tunisie de se joindre aux pays connectés aux technologies de pointe.

Partant de la conviction que la poste est un pilier fondamental pour la réalisation du programme de l’économie numérique en Tunisie, le ministre a soutenu la nécessité de surmonter les dépassements et les défaillances dans cet organisme (La Poste), ainsi que d’assurer la formation des agents et doter les bureaux de la poste, au nombre de 1060, de l’Internet, notamment ceux implantés dans les régions frontalières.