L’armée nationale demeure prête à faire face à toute tentative visant à porter atteinte à l’intégrité du territoire national et veillera à défendre le régime républicain et protéger ses institutions, a indiqué le ministère de la Défense Nationale.Dans un communiqué publié, vendredi, suite au climat de tension enregistré, ces deux derniers jours, à Remada (gouvernorat de Tataouine), le ministère appelle au calme et à privilégier l’intérêt national, compte tenu de la spécificité de cette période sensible et critique que traverse la Tunisie et la région en général”.

Le ministère de la Défense précise que face aux affrontements qui se sont déclenchés à Remada, les militaires ont fait preuve de retenue et essayé de contenir la situation avant qu’elle ne se dégénère et ce en dépit des actes de vandalisme commis par certains manifestants qui ont jeté des pierres sur la façade de la caserne militaire dans une tentative de provocation des soldats.

Le ministère rappelle que ces protestations ont coïncidé avec l’augmentation des tentatives de contrebande et d’infiltration illicite sur les frontières Sud-Est de la Tunisie, affirmant que “les unités militaires vont continuer à lutter rigoureusement contre ces opérations dans le cadre de l’application de la loi.

Rappelons que le calme s’est rétabli vendredi après-midi dans la délégation de Remada (gouvernorat de Tataouine) après les affrontements qui ont éclaté depuis mercredi entre jeunes de la région et forces de l’ordre sur fond de protestation contre le décès, mardi dernier, d’un jeune originaire de Remada atteint par balles.

Les protestataires accusent des unités militaires installées dans la zone tampon au niveau des frontières tuniso-libyennes d’avoir tué ce jeune homme.