Les ventes vers la Libye ont régressé de 22,1% et vers le Maroc de 2,6% alors qu’elles ont augmenté de 31,2% avec l’Algérie

L’INS fait état d’un déséquilibre constaté au niveau des échanges commerciaux, en raison d’une légère hausse des exportations de 2,1% (23304,9 MD) au cours des dix premiers mois de 2014, contre une hausse perceptible des importations de 7,2% (35084,4 MD).

 

Le déficit commercial s’est, encore accentué, de Janvier à octobre 2014, atteignant 11 779,5 millions de dinars (MD), contre 9893,3 MD, au cours de la même période de 2013, en raison de la régression de la couverture des importations par les exportations de 3,4 points, à 69,8%.

Selon les statistiques que vient de publier l’Institut National de la Statistique (INS), cette situation résulte des échanges commerciaux déficitaires de la Tunisie notamment, avec la Chine (-2407,9 MD), la Russie (-1432,9 MD), l’Italie (-767,8 MD), l’Espagne (-659,9 MD), mais, également du déficit de la balance énergétique (3 205,2 MD) qui représente 27,2% du déficit commercial global du pays.

L’INS a fait état d’un déséquilibre constaté au niveau des échanges commerciaux, en raison d’une légère hausse des exportations de 2,1% (23304,9 MD) au cours des dix premiers mois de 2014, contre une hausse perceptible des importations de 7,2% (35084,4 MD).

La modeste hausse des exportations est expliquée, par l’amélioration des exportations des industries mécaniques et électriques (+11,8%), des autres industries manufacturières (+ 9,2%) et du secteur du textile, habillement et cuir (+ 3,9%).

Baisse des exportations agricoles et des phosphates

Par contre, les autres exportations sont en baisse à l’instar des produits agricoles et alimentaires (-26,7%), du fait de la régression importante des ventes de l’huile d’olive (258,2 MD en 2014 contre 762,1 MD en 2013) ainsi que des exportations de l’énergie (-6,2%), suite à la décroissance des ventes de pétrole brut (2105,7 MD contre 2326,1 MD) et des phosphates et dérivés (-5,1%) sous l’effet de la chute des exportations de DAP (345,5 MD contre 415 MD).

La progression de 7,2% des importations résulte de la hausse des achats de plusieurs secteurs dont l’énergie (+15,2%), les articles d’équipement (+7,1%), les matières premières et semi- produits (+6,5%), les produits de consommation non alimentaires (+5,7%) et les matières premières et phosphatées (+4,3%).

Au niveau de la répartition géographique, la Tunisie a enregistré un excédent commercial principalement, avec son premier partenaire, la France (1105,2 MD), la Grande Bretagne (576,2 MD) et la Libye (830 MD).

Augmentation des exportations ver l’UE

Les exportations tunisiennes avec l’Union Européenne ont augmenté de 6,8%, grâce à la hausse des ventes vers la Grande Bretagne (+43%), l’Allemagne (16,1%) et la France (+9,8%). A contrario, une baisse au niveau des exportations est constatée avec l’Espagne et la Hollande.

S’agissant des partenaires arabes de la Tunisie, les ventes vers la Libye ont régressé de 22,1% et vers le Maroc de 2,6% alors qu’elles ont augmenté de 31,2% avec l’Algérie. Pour ce qui est des importations tunisiennes de l’UE, elles représentent 52,7% des importations globales du pays et se montent à 18 499,6 MD. Nos achats de l’Europe ont augmenté de 1,2%, principalement vers la France et l’Italie.