Le ministère tunisien de l’Intérieur a catégoriquement démenti mercredi avoir avalisé l’entrée sur le territoire tunisien de touristes israéliens, a communiqué le ministère dans un communiqué publié sur sa page officielle (Facebook).
Ce démenti survient alors que le parti Républicain avait appelé à une « Journée de colère nationale » pour répondre à ce que ce parti de droite qualifie de « crime de normalisation avec l’entité sioniste ».
Dans son communiqué, le département tunisien de l’Intérieur a déclaré que « les données contenues dans les reportages cités par une chaîne israélienne sont sans fondement portant sur l’entrée de touristes israéliens sur le territoire tunisien à l’occasion de la visite annuelle des juifs à la Synagogue de la Ghriba dans l’île de Djerba (sud-est tunisien) ».
Le ministère tunisien de l’Intérieur a également démenti une quelconque visite de touristes de nationalité israélienne à la demeure, à Tunis, du dirigeant palestinien, feu Khalil al-Wazir (alias Abu Jihad).
Dans ce contexte, le ministère tient à confirmé que la maison, qui figurait dans le communiqué de presse diffusé par la chaîne israélienne, « se trouve sur la propriété d’un homme d’affaires tunisien, dans la banlieue nord de Sidi Bou Said, alors que la maison où se trouvait le martyr Khalil al-Wazir (Abu Jihad) se trouvait à environ 4 kilomètres, et que les deux maisons ne sont point sur le même itinéraire ».