Le Président de la République Béji Caïd Essebsi a été inhumé aux côtés des membres de sa famille au carré « El Caïd Essebsi », au cimetière du Jellaz, ce samedi 27 juillet 2019, en présence de milliers de Tunisiens, venus rendre un dernier hommage à leur président.

Plusieurs chefs d’Etat et de Gouvernement étaient présents en fin de matinée, au palais de Carthage pour se recueillir devant la dépouille du président Béji Caied Essebsi et présenter des allocutions à sa mémoire.

Le chef de l’Etat Abdelkader BenSalah a déclaré que la mort de Caid Essebsi, qui a constamment soutenu les Algériens durant les crises, constitue une grande perte pour son pays et pour la communauté arabo-musulmane. Et de rappeler que le défunt était à l’origine de la consolidation des relations bilatérales entre les deux pays amis et voisins.

« Béji Caid Essebsi a longtemps défendu la justice, les droits et libertés ainsi que l’intérêt de la Tunisie. » a-t-il indiqué, poursuivant : Nous nous levons, aujourd’hui, en signe de respect et de considération au grand homme qu’il était, et nous présentons nos condoléances à sa famille et au peuple tunisien. »

Pour rappel, l’Algérie a décrétée un deuil national de sept jours et a annulé l’ensemble des cérémonies et festivités en signe de solidarité avec le peuple tunisien.

Bèji Caid Essebssi a reçu un vibrant hommage de la part des présidents Palestinien, Mahmoud Abbas et libyen Fayez Al-Sarraj, présents à la cérémonie.

Dans une allocution, Emmanuel Macron a rendu un vibrant hommage à feu BCE en le qualifiant de « grand président » et sa disparition d' »immense perte ».

« Nous sommes là aujourd’hui pour rendre hommage et accompagner le président Béji Caïd Essebsi qui nous a quittés le 25 juillet, le jour même de la fête de la République …lui dont le destin a été lié à celui de la Tunisie ».

« Je voulais ici, en étant parmi vous, vous dire toute l’amitié l’affection et le respect du peuple français pour le peuple tunisien », a-t-il dit, avant de réitérer son admiration pour les qualités du président défunt « dont j’ai beaucoup appris », a-t-il souligné. Il a également rappelé son oeuvre et ses mérites pour la Tunisie à laquelle il a consacré sa vie.

Le président par intérim tunisien a rendu un vibrant hommage à son compagnon de route,

Mohamed Ennaceur a rappelé les services rendus par Beji Caied Essebsi à la République et au peuple tunisien.

Il a ajouté que feu Beji Caied Essebsi a assumé de grandes responsabilités dès son plus jeune âge au sein du mouvement destourien présidé par le leader Habib Bourguiba, il a  a ensuite rempli des fonctions comme ministre de l’Intérieur, des Affaires étrangères et de la Défense puis président de l’Assemblée des représentants du peuple.