Photo tourisme Tunisie
Le secrétaire général adjoint du Syndicat National des Agences de Voyage Algérienne (SNAV), Cherif Mnaser avait déclaré, dernièrement, que des réservations d’hôtels en Tunisie au profit de touristes algériens avaient été annulées.

Le directeur du bureau d’Alger de l’Office Nationale du Tourisme Tunisien (ONTT), Fouad Eloued, a déclaré à Maghreb Emergent que « les informations qui circulent dans certains médias en Algérie à propos d’une augmentation de 30% des tarifs de réservation y compris celles faites à l’avance, ainsi que le renvoie de certaines familles algériennes n’ont aucun fondement ». Il a ajouté, en outre, qu’il n’y avait « aucune annulation de réservation faites par des agences algériennes ou tunisiennes ».

Commentant la déclaration du secrétaire général adjoint du Syndicat National des Agences de Voyage Algérienne (SNAV), Cherif Mnaser au quotidien Ennahar, le directeur du bureau de l’ONTT à Alger a déclaré que « ni le ministère tunisien du Tourisme ni son bureau à Alger n’ont reçu de requêtes de la part des agences algériennes ni de la part des particuliers sur une éventuelle annulation de réservation ». Et de préciser que la déclaration du secrétaire général adjoint du syndicat « est individuelle ».

Selon Fouad Eloued, « 905 053 algériens ont visité la Tunisie durant le premier semestre 2018, avec une augmentation de 18% par rapport à 2017 ». Il a souligné que « les clients algériens sont très privilégiés en Tunisie et les Algériens le savent, vu les relations fraternelles qui lient les deux pays ».

Dans une déclaration au journal électronique tunisien « Réalités Online », le président de la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH), Khaled Fakhfakh, a démenti « les déclarations du secrétaire général adjoint du syndicat national des agences de voyage algériennes ajoutant que celles-ci n’ont aucun fondement ».

Selon la même source, « la fixation des tarifs des nuitées dans les différentes unités hôtelières du pays se fait désormais en fonction du paramètre Internet ». Il a précisé qu’il « n’est pas logique de laisser tomber les prix affichés sur les sites de booking et de proposer d’autres tarifs aux clients tunisiens ou algériens.

Aboubaker Khaled