Les principales informations à la Une de journaux tunisiens parus ce jeudi :

JEUNE AFRIQUE

CAN 2019 : le Nigeria remporte la petite finale face à la Tunisie (1-0)

Dans un match assez pauvre, les Super Eagles ont surpris les Tunisiens dès la 3e minute grâce à un but d’Ighalo. Les hommes d’Alain Giresse n’ont jamais paru en mesure de se révolter et concluent leur CAN sur une mauvaise note. Pour les perdants des demi-finales d’une Coupe d’Afrique des nations, le résultat de la finale pour la troisième place détermine souvent si le verre est à moitié vide ou à moitié plein à l’issue de la compétition. Pour la Tunisie, défaite par le Nigeria dans cette « petite finale » (0-1), le bilan de cette CAN 2019 ne bascule donc pas du meilleur côté.

TUNISIE NUMERIQUE

Comment Ghannouchi a-t-il massacré la liste de Ben Arous ?

Dans le cadre des remaniements qu’il a opéré sur les listes électorales du parti, pour les prochaines législatives, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi n’a pas épargné Ben Arous. Comme cette liste est présidée, selon la volonté des électeurs régionaux, par Noureddine Bhiri, actuel président du bloc parlementaire du parti et assez proche du Cheikh, celui-ci n’a pas eu d’autre alternative que de le maintenir en tête de liste… Par contre, il a changé les huit autres noms qui figuraient sur la liste de Ben Arous.

TUNIS WEBDO

Le groupe terroriste Daech appelle à de nouvelles attaques en Tunisie

Une nouvelle vidéo du groupuscule terroriste Daech a été tout récemment diffusée sur la messagerie Telegram. Des hommes cagoulés et armés apparaissent sur la vidéo présentée comme filmée en Tunisie, en prêtant allégeance au chef de l’EI, Abou Bakr al-Baghdadi. S’adressant à ce dernier, l’un des terroristes assure :  » Vos soldats et vos fils en terre de Kairouan se portent bien « . Un autre djihadiste a appelé à  » semer la terreur  » en Tunisie. La vidéo intervient trois semaines après le double attentat de Tunis, revendiqué par le groupe terroriste.

REALITES

Tunisie: Les médecins généralistes en grève dans 5 gouvernorats

Les médecins généralistes des gouvernorats de Tataouine, Médenine, Gabès, Sidi Bouzid et du Kef sont entrés en grève, ce mercredi 17 juillet, en réponse à l’appel du Syndicat des médecins généralistes de la santé publique pour protester contre le décret 341 de 2019 datant du 10 avril fixant le cadre général du régime d’étude et les conditions d’obtention des diplômes d’études en médecine. Ce décret stipule que les diplômés de médecine générale n’ont le droit d’exercer dans le secteur privé qu’après l’obtention d’un diplôme de spécialiste en médecine de famille (3 ans). Il est à signaler que les services d’urgence travailleront de manière ordinaire.