Les principales informations diffusées par des médias tunisiens samedi:

TUNISIE NUMÉRIQUE

Mnakbi : Maârouf m’a limogé pour pouvoir vendre la Tunisair aux qataris

L’ex PDG de la Tunisair, Elyes Mnakbi, qui a été limogé, il y a deux jours, par le ministre des transports, Anouar Maârouf, a accusé ce dernier de l’avoir écarté pour pouvoir vendre à sa guise, la compagnie aérienne nationale aux qataris, ajoutant que les transactions sont avancées et se déroulent dans le plus grand secret.

RÉALITÉS

Les acteurs du marché touristique tunisien insatisfaits des mesures étatiques liées à la crise du COVID-19

La Fédération Interprofessionnelle du Tourisme Tunisien (Fi2T) a rendu public un communiqué portant sur l’impact du COVID-19 sur le secteur touristique en Tunisie. En effet, elle a présenté les conclusions d’un sondage du Cabinet Quantylix auprès de ses adhérents (maisons d’hôtes, agences de voyages, parcours de golf, centres de thalasso…), réalisé sur la période du 22 au 27 juin, afin de mesurer l’impact de la crise durant et après le confinement, ainsi que les perspectives du secteur telles qu’estimées par les adhérents. Avant le confinement, 47% des adhérents ont déjà une trésorerie négative car ce sont en général de petites structures fragiles (72% des répondants ont un effectif global inférieur ou égale à 5 personnes).

TUNISIE TRIBUNE

Le torchon brûle entre Moussi et Makhlouf

Les couloirs de l’ARP ont connu une situation pour le moins que l’on puisse dire indignes de responsables censés décider de l’avenir du pays. En effet, un différend a éclaté entre la présidente du bloc PDL Abir Moussi et le président du bloc Coalition Al Karama Seifeddine Makhlouf. L’origine de la dispute est un échange d’insultes entre les deux députés lors de la réunion des présidents des blocs pour examiner l’incident de l’accès de l’un des invités d’Al Karama à l’ARP bien qu’il en eût été interdit par les forces de l’ordre.

DIRECT INFO

Séance plénière le 16 juillet consacrée à l’élection des membres de la Cour constitutionnelle

Le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a décidé la tenue d’une séance plénière, le 16 juillet courant, consacrée à la poursuite de l’élection des membres de la Cour constitutionnelle. Une autre plénière sera tenue le 13 juillet courant pour adresser des questions orales aux membres du gouvernement, lit-on dans un communiqué rendu public par le parlement.