Un groupe de 150 personnes environ ont attaqué, mardi après-midi, le poste frontalier de la garde nationale de la localité de Boudarias, dans la délégation de Foussana (gouvernorat de Kasserine), poussant les forces de sécurité à faire usage de gaz lacrymogène pour les disperser, rapporte la correspondante de l’agence TAP de source sécuritaire.
Selon la même source, ces manifestations ont été organisées après la mort d’un jeune de la région dans un accident de la route à bord de sa voiture de contrebande pour excès de vitesse.
“Les informations faisant état d’une course poursuite pour arrêter le jeune homme par la police n’ont aucun fondement”, a ajouté la même source, précisant qu’il n’y avait aucune patrouille policière sur les lieux de l’accident.
Selon les manifestants, le jeune a trouvé la mort après avoir été pris en chasse par la police pour avoir refusé d’obéir à l’ordre d’une patrouille policière de s’arrêter. Le calme a regagné la région, en fin d’après midi, selon des témoins.

TAP