Devenue une habitude pendant les épreuves du baccalauréat, la perturbation de la connexion Internet pour éviter la fraude, continue de pénaliser un grand nombre d’utilisateurs et met, ainsi, les hébergeurs des sites web des entreprises dans une situation difficile.

Dans un communiqué adressé à notre rédaction, la société SSH, qui héberge des milliers de sites web algériens, appartenant à des  banques, des compagnies d’assurances, des universités, de grandes sociétés et de nombreux autres clients, s’est plainte du blocage de l’internet.

« Depuis mercredi dernier, nous faisons face à une situation inédite en Algérie. Les adresses IP de plusieurs de nos serveurs se sont fait bloquer une à une par Algérie Télécom », écrit la société d’hébergement SSH dans son communiqué.

L’hébergeur dit avoir essayé à maintes reprises de contacter Algérie Télécom, par téléphone, par mail, et même en se déplaçant, sans avoir eu de réponse concrète.

« La situation est gravissime », estime la société SSH qui précise dans son message qu’elle héberge « des milliers de sites web algériens, dont l’accès aux sites web et à la messagerie est vital, ce qui les obligent à utiliser des VPNs ».

Pour l’hébergeur des sites web, il est ‘’grotesque’’ de bloquer la connexion à cause des examens du BAC. « On doit se soumettre au dictat et aux mesures prises par des personnes qui n’ont apparemment rien compris aux  nouvelles technologies », écrit la même entreprise dans son communiqué.

Rappelons qu’avant le début des examens du Bac, les réseaux sociaux ont été fortement perturbés.