L’avancement du dossier des migrants tunisiens disparus en Italie, les conditions de détention des migrants irréguliers et les moyens de régulariser leur situation ont été au centre d’un entretien tenu entre le secrétaire d’Etat chargé de la migration et des Tunisiens à l’étranger, Adel Jarboui et le secrétaire d’Etat italien aux Affaires étrangères et à la Coopération internationale, Vincenzo Amendola.

L’entretien, qui s’est déroulé en marge d’une visite de travail effectuée, récemment en Italie, par le secrétaire d’Etat et une délégation parlementaire, a été aussi une occasion pour examiner les moyens d’ouvrir des canaux pour la migration réglementaire entre les deux pays et organiser la migration de la main d’œuvre tunisienne en Italie, a souligné un communiqué publié, samedi soir, par le ministère des affaires sociales.

Les deux responsables ont, aussi, examiné les moyens permettant de surmonter les difficultés que rencontre la communauté tunisienne à Raguse en Sicile, notamment, en ce qui concerne le versement des allocations familiales et le renouvellement des cartes de séjour, outre la recherche d’opportunités de travail pour les Tunisiens en Italie.

Le secrétaire d’Etat et la délégation parlementaire ont, également, eu un entretien avec le Préfet de Ragusa, Maria Carmela Librizzi qui a souligné que les allocations familiales seront versées aux Tunisiens vivant à Raguse au mois de janvier prochain et ce, après la réception des formulaires relatifs à la sécurité sociale.

En outre, l’accent a été mis sur la nécessité de faciliter l’intégration économique et sociale des Tunisiens qui résident en Italie.

Par ailleurs, Adel Jarboui et la délégation parlementaire ont rencontré des responsables de l’organisation internationale de la migration ainsi que des Tunisiens établis en Italie.

 

TAP