Le ministre a indiqué que le forum économique africain sera une occasion importante pour l’échange des expériences et l’ouverture du dialogue entre les secteurs public et privé.

Le ministre du commerce Omar Behi a annoncé, mardi, à l’ouverture des travaux du forum économique africain à Tunis le lancement, le 04 juin prochain, d’une ligne maritime directe reliant la Tunisie au Sénégal, à la Côte d’Ivoire et au Ghana pour faciliter le transport de marchandises, et ce en partenariat avec la Compagnie tunisienne de navigation (CTN) et le ministère du Transport.

El Béhi a ajouté que de nouvelles lignes aériennes seront créées au cours de cette année à destination de pays d’Afrique subsaharienne, comme le Soudan, rappelant qu’il existe déjà 10 lignes aériennes vers le sud du Sahara, dont l’ouverture récemment des lignes de Conakry et Cotonou.

Par ailleurs, le ministre du Commerce a rappelé que la Tunisie sera officiellement membre du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) à partir du mois de juin prochain lors de la prochaine réunion des chefs d’Etat des pays membres du COMESA.

Concernant le Forum économique africain proprement dit, El Béhi a souligné que celui-ci traite de cinq secteurs économiques stratégiques qui reflètent les besoins profonds des populations du continent africain et constituent les moteurs de développement pour la période à venir, à savoir les secteurs du BTP, des services et des TIC, de l’agriculture et de l’agroalimentaire, de la santé et les industries pharmaceutiques, et celui de l’enseignement supérieur.

Omar Béhi a estimé que les indicateurs de coopération entre les pays africains sont très faibles signalant que le taux d’échanges commerciaux ne dépasse pas les 13% du total de leurs échanges avec le reste du monde.

Dans ce contexte, il a souligné l’importance de renforcer les efforts pour améliorer ces indicateurs et développer le volume des échanges commerciaux entre les pays africains dans tous les secteurs et les domaines prometteurs et prioritaires.

Le ministre a indiqué que le forum économique africain sera une occasion importante pour l’échange des expériences et l’ouverture du dialogue entre les secteurs public et privé en vue de conclure des partenariats pour la réalisation de projets à intérêt mutuel.

Organisé conjointement par le ministère du Commerce, la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) et la Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), le forum enregistre la participation de 38 pays africains et 140 responsables de haut niveau représentant les secteurs public et privé ainsi que des bailleurs de fonds et des hommes d’affaires.