Le phénomène a commencé hier et prend de l’ampleur. Dans de nombreuses wilayas, des Présidents d’APC notifient leur tutelle et le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales de leur refus de procéder à la révision des listes électorales.

Le phénomène a démarré hier dans la wilaya de Tizi-Ouzou et s’est poursuivi aujourd’hui jusqu’à atteindre le nombre d’une quarantaine de maires boycottant les prochaines élections.

Huit maires de la Daïra de Sidi Aïch dans la wilaya de Béjaia qui ont dors et déjà rejeté l’organisation du scrutin, appellent à une réunion de l’ensemble des P/APC de la wilaya pour prendre une décision collective.