Le premier ministre a aussi appelé à investir « sérieusement », notamment dans l’agriculture, en affirmant que l’Etat est prêt à accompagner tous les investisseurs  dont les projets sont porteurs de plus-value.

 

La tripartie va se tenir le 23 septembre 2017 à Ghardaïa, c’est ce qui a été décidé aujourd’hui lors de la réunion de préparation de cette rencontre qui a réuni le Gouvernement, le patronat et l’UGTA. Les deux axes principaux autour desquels s’articuleront les échanges entre ces partenaires sont, d’une part, le développement de l’investissement productif et, d’autre part, la limitation des importations. « Il faut qu’on arrête les importations. Il est hors de question de continuer à importer en masse ce qui est produit localement », a déclaré Abdelmadjid Tebboune  au cours de cette réunion en citant, entre autre produits dont l’importation devrait cesser certains produits électroménagers.

Le premier ministre a aussi appelé à investir « sérieusement », notamment dans l’agriculture, en affirmant que l’Etat est prêt à accompagner tous les investisseurs  dont les projets sont porteurs de plus-value. « L’Etat est prêt à financer les projets d’investissement productif à hauteur de 80%. Je vais moi-même instruire les banques dans ce sens », a-t-il indiqué.

Pour précision, cette réunion a été annoncée le mercredi 26 juillet, le jour même de la parution dans la presse des réponses de Ali Haddad aux 9 mises en demeure qui lui ont été adressées par les pouvoir publics.