Près de la frontière algéro-tunisienne – Crédit Photo : Mélanie Matarese
Le projet « du point de passage communs » entre l’Algérie et la Tunisie a été évoqué lundi par le contrôleur général des Douanes tunisienne le colonel major Mohamed -Maher Kherrat lors d’une rencontre au niveau du poste frontalier d’Oum T’boul avec le directeur général des Douanes algérienne, Farouk Bahamid.

Insistant sur l’importance de ce projet pour les deux pays, le colonel-major Mohamed -Maher Kherrat assure que « ce projet devra simplifier davantage les procédures de traitement des voyageurs dans les deux sens et faciliter les échanges commerciaux ».

Pour c qui est du partage des donnée entre les postes frontaliers algériens et tunisiens, le DG des Douanes algérienne, Farouk Bahamid, a déclaré que ce partage va assurer une gestion « coordonnée des frontières et lutter efficacement contre les différents fléaux portant préjudices à l’économie nationale des deux pays ».

Le DG qui s’est également rendu au poste frontalier tunisien Melloula, où des explications sur le traitement et la prise en charge des voyageurs lui ont été données, a par ailleurs, indiqué que le poste frontalier d’Oum T’boul sera doté en 2019, d’un scanner fonctionnant au rayons X au même titre que 6 autres postes frontaliers de l’Est du pays.

De son côté, le colonel major Mohamed -Maher Kherrat a évoqué le projet « du point de passage commun » entre les deux pays assurant que ce projet devra simplifier davantage les procédures de traitement des voyageurs dans les deux sens et faciliter les échanges commerciaux.

Selon les explications fournies au DG des Douanes algériennes, depuis janvier dernier, le poste frontalier d’Oum T’boul a traité le transit de plus de 2 millions de voyageurs.