Les rebelles houthis au Yémen ont revendiqué une attaque de drones sur un dépôt d’armes à l’aéroport de Najran, une ville frontière en Arabie saoudite, a rapporté mardi matin le groupe de chaînes de télévision al-Masirah.
« L’attaque a été menée par un drone Kasif-K2 qui a provoqué un incendie dans l’installation, » selon ce média.
Une installation civile importante à Najran a été ciblée par un drone transportant des explosifs, a déclaré de son côté le colonel Turkie al-Maleki, porte-parole de la coalition dirigée par l’Arabie saoudite, cité par la chaîne saoudienne Al Arabiya.
Un jour auparavant, l’Arabie saoudite avait déclaré que ses forces avaient intercepté et détruit des « missiles balistiques » au-dessus des villes saoudiennes de Djedda et Taïf, à l’ouest du pays.
La coalition panarabe menée par les Saoudiens est intervenue en mars 2015 dans la guerre civile au Yémen pour combattre les rebelles houthis, qui occupent les provinces du nord du Yémen, dont la capitale Sanaa.
Dimanche dernier, les houthis ont menacé de frapper 300 cibles militaires vitales en Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis (EAU), affirmant qu’ils n’arrêteraient leurs attaques que lorsque la coalition mettrait fin à ses opérations militaires au Yémen.
La semaine dernière, les attaques de drones houthies ont endommagé deux stations de pompage de pétrole saoudiennes et ont engendré un incendie limité, selon la chaîne Al Arabiya.